Programme de cours de connaissance du milieu professionnel

Le programme de cours de connaissance du milieu professionnel comprend six thèmes essentiels

I Connaissance de l’entreprise
II Outils de gestion
III Agencement des espaces professionnels (esthétique et parfumerie)
IV Hygiène en milieu professionnel
V Législation professionnelle en vigueur et son actualisation pour l’exercice de la profession
VI Culture professionnelle

Le premier thème est la connaissance de l’entreprise.

Tout d’abord, il s’agit de bien comprendre le fonctionnement de l’entreprise, c’est-à-dire de savoir quelles sont les différentes formes juridiques et commerciales existantes (entreprise individuelle et sociétaire, ainsi que les caractéristiques précises des diverses formes de commerce).
On étudiera ensuite les régimes d’imposition particuliers auxquels elles sont soumises.
Le programme porte aussi sur les démarches administratives à faire pour s’installer soi-même, que ce soit en tant qu »artisan ou commerçant, et sur l’organigramme de l’entreprise afin de savoir s’y situer.

Enfin, on étudiera les obligations des entreprises par rapport aux différents organismes de contrôle que sont l’URSAFF, les centre des impôts, l’inspection du travail, les DGCCRF, DDCCRF et AFSSAPS. On approfondira de même les obligations du chef d’entreprise à propos des multiples assurances obligatoires :responsabilité civile, responsabilité des biens,responsabilité des locaux. On saura alors indiquer leur rôle spécifique et comprendre les contrats afin de savoir quels sont les risques couverts et les garanties.

En outre, on traitera des documents qui doivent obligatoirement être mis à la disposition des organismes de contrôle et du personnel, tels que les registres (registre du personnel, registre de sécurité, registre d’évaluation des risques, registre des délégués du personnel), les attestations ainsi que les documents concernant l’emploi de personnel, comme la déclaration unique d’embauche, les types de contrats de travail, les conventions collectives, le règlement intérieur, le planning des activités. On examinera aussi la réglementation concernant l’affichage des prix.
A l’issue de ce programme, on doit être capable d’énumérer les différents documents et de justifier leur rôle au sein de l’entreprise.

Le deuxième thème comprend les outils de gestion qui sont essentiels au bon fonctionnement de l’entreprise.

Il s’agit d »une part de savoir lire, comprendre et utiliser les documents appropriés pour les fournisseurs (en particulier les bons de commande, les bons de livraison, les factures, les bons de retour). Il s’agit d »autre part en interne de savoir remplir et utiliser correctement les fiches d’inventaire, de se servir des différents logiciels (pour la gestion financière, la gestion du personnel de l’entreprise, des produits, de la clientèle), et enfin comprendre et éditer un planning.

Le troisième thème est centré sur l’agencement des espaces professionnels, qui se décomposent en esthétique et parfumerie.

Dans un premier temps, il est essentiel de pouvoir ‘énumérer les différents espaces qui sont :l’accueil, l’espace détente, l’espace de vente, les cabines de soins esthétiques, les diverses zones de stockage, les sanitaires, et enfin le local du personnel. A partir de ces acquis il faudra être capable de commenter un agencement à partir d’exemples, et d’expliquer en quoi il est pertinent ou non.
Ensuite c’est l’équipement mobilier et matériel qui sera étudié, dans le but de savoir quels sont les équipements essentiels et comment il faut l’agencer de la meilleure manière.
Finalement, on abordera les nombreux facteurs d’ambiance, pour comprendre comment les ambiances visuelles, olfactives et sonores agissent et influencent les clients. On sera ainsi capable de reconnaître leur rôle et d’argumenter des choix précis à partir d’exemples concrets. Les facteurs de confort (que ce soit les matériaux, le linge, les boissons chaudes et rafraîchissements que l’on peut offrir, etc.) seront étudiés de la même manière.

Le quatrième point concerne l’hygiène professionnelle et est fondamental.

En effet, il faut tout d’abord prendre connaissance des risques de contamination possibles, aussi bien pour le client que pour le professionnel. On s’appuiera pour ce faire sur les textes légaux (notamment le règlement sanitaire en vigueur) afin d’être capable d’énoncer les risques et d’être averti des principes d’hygiène générale à appliquer.

Ensuite on apprendra comment traiter les contaminations, en particulier par la stérilisation à froid qui est une des spécificités du métier.

Enfin ce sont les bons gestes d’hygiène, à tous les niveaux et à chaque acte, qui seront approfondis. A partir de ce programme, il faudra être en mesure de décrire et de justifier toutes les opérations de décontamination, de désinfection qui sont liées à l’usage des matériels (les appareils, les instruments, les accessoires) en sachant suivre des protocoles méticuleux. Il en sera de même quant à l’hygiène du linge et des locaux, puisqu’il faudra être capable d’énoncer et de justifier le protocole d’entretien du linge utilisé lors de la pratique professionnelle, et le nettoyage des multiples espaces. On acquerra une solide connaissance des divers produits d’entretien et produits de désinfection afin d’être autonome dans ces tâches tout en respectant les normes légales.

Le cinquième point comprend la législation professionnelle, c’est-à-dire les différents textes de lois qui régissent la profession.

Le programme aborde les lois qui réglementent le commerce et l’artisanat et les qualifications professionnelles requises pour exercer la profession d’esthéticienne. On détaillera les textes qui concernent les actes autorisés ou non à pratiquer par le professionnel, la réglementation à propos des appareils de bronzage et les UV. Enfin l’évaluation des risques professionnels et sanitaires sera approfondie en regard du Code du travail. En somme cette partie est purement légale et traite de tous les aspects réglementaires et légaux régissant la profession, aussi bien pour les obligations et interdictions du métier.

Le dernier thème est plus général et s’intitule « culture professionnelle », il porte sur les acteurs du secteur de la parfumerie et cosmétique.

Dans un premier temps, seront abordés le rôle des fournisseurs, et des délégués commerciaux et technico-commerciaux, afin de savoir les différencier et de connaître leur domaine de compétence. Dans un second temps, on s’intéressera aux animateurs et formateurs qui sont susceptibles d’intervenir dans l’entreprise, et pour cela il faudra acquérir une connaissance à propos des grands groupes industriels cosmétiques et de parfumerie ainsi que des principales entreprises qui les composent.

On doit être capable de différencier et nommer les distributeurs de marques de parfumerie sélectives et les marques de cabine. Enfin, on approfondira la culture professionnelle par une connaissance des principaux magazines et événements professionnels (salons, rencontres, etc).

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *