L’épreuve de mathématiques et Sciences

L’épreuve EG2 / UG2 de Mathématiques et Sciences

Cette épreuve est écrite et doit durer deux heures. Elle représente un coefficient 2 à l’examen.

Cette épreuve va englober la totalité des objectifs, compétences et domaines de connaissances indiqués dans le cours de mathématiques et physique-chimie du CAP.

Les objectifs de cette épreuve

Les objectifs sont:

– de s’assurer des avoirs et compétences acquis par les candidats;
– d’évaluer leur capacité à les utiliser dans le cadre de leur future profession ou dans la vie de tous les jours;
– d’apprécier leur capacité à résoudre un problème, expliquer les résultats obtenus, et s’assurer de la logique de ces résultats;
– vérifier leur capacité à effectuer des comptes rendus tant par écrit qu’oralement.

Les différents modes d’évaluation

Il existe différents types d’évaluation: l’évaluation par des contrôles au cours de la formation, ainsi que l’évaluation par différents contrôles ponctuels.

1 – L’évaluation par contrôle au cours de la formation

Ce type de contrôle peut se dérouler dans deux types de situations. Dans tous les cas, ces contrôles se font dans la deuxième partie de la formation. Une proposition de note est faite par le correcteur, puis la note définitive est ensuite établie par le jury.

– Premier type de situation d’évaluation (noté sur 10 points)

Il s’agit de réaliser un écrit, soit individuellement soit par groupe limité à trois candidats maximum. Cet écrit doit ensuite être présenté oralement, de manière individuelle, si cela est possible devant le groupe classe. Il s’agit d’un compte-rendu d’activités composé de la mise en situation des compétences acquises en mathématiques, mais aussi en physique ou chimie, et en lien direct avec la spécialité du CAP choisi. Cet écrit doit rester simple (pas plus de trois ou quatre pages), et se référer aux travaux faits pendant la formation professionnelle (soit chez l’employeur soit à l’école) ou sur l’expérience professionnelle qui a été acquise. Il peut également être en lien avec des situations de la vie quotidienne.
Si le thème proposé ne se trouve pas dans une unité susceptible de faire l’objet d’une évaluation, mais est tout de même présent dans la formation, tous les renseignements nécessaires doivent être au préalable fournis au candidat, afin qu’il puisse réaliser son compte-rendu dans de bonnes conditions.
L’entretien va durer dix minutes. Celui-ci comportera des questions en lien avec les connaissances et compétences acquises au cours de l’activité en question.
La note attribuée individuellement tiendra compte de la qualité de la présentation orale (capacité à communiquer, validité de l’argumentaire, pertinence du sujet proposé).

– Deuxième type d’évaluation

Ce deuxième type d’évaluation comporte deux parties. La première comporte des mathématiques, et la deuxième de la physique ainsi que de la chimie. Les deux parties ont la même importance.
La première partie qui comporte des mathématiques est notée sur 10 points et doit durer environ une heure, divisée en deux ou trois séquences dans le temps.
Chacune des séquences doit être composée de un ou de multiples exercices, comportant des questions dont la difficulté est progressive. Ces questions vont concerner la plus grande partie possible des connaissances indiquées dans le référentiel.
Quelques compétences sont susceptibles de pouvoir être évaluées à plusieurs reprises dans le temps.
Les sujets mathématiques concernés sont généralement ceux qui permettent de résoudre un problème an lien avec la physique, la technologie, la chimie, l’économie ainsi que la vie courante.
Lorsqu’une situation ne relève d’aucune de ces disciplines, aucune connaissance en lien avec ces disciplines ne peut être exigée des candidats. Toutes les informations nécessaires devront d’ailleurs leur être fournies au préalable, dans le contenu de l’énoncé.

La deuxième partie de l’évaluation

Cette évaluation dure environ une heure et porte sur la physique-chimie. Elle est divisée en deux ou trois séquences dans le temps. Chaque séquence étant basée sur une ou plusieurs pratiques expérimentales.
Cette partie est notée sur dix points (sept points pour la pratique expérimentale et trois points pour le compte rendu). Ces séquences d’évaluation sont élaborées sur la base de sondages portant sur des compétences terminales. Les notions évaluées auront été étudiées au préalable.
Chaque séquence d’évaluation va s’appuyer sur une pratique expérimentale, qui va permettre d’évaluer les connaissances et acquis expérimentaux des candidats.
Au cours de la pratique expérimentale, l’élève est évalué à partir d’une ou plusieurs expériences.
L’évaluation porte forcément sur les acquis expérimentaux des élèves, appris pendant les manipulations réalisées, ainsi que sur les résultats obtenus et leur interprétation.

Lors de cet examen, plusieurs choses sont demandées au candidat, notamment:

– de savoir mettre en œuvre un protocole expérimental;
– de manipuler sans erreur le matériel qui est mis à sa disposition;
– d’utiliser correctement les consignes et procédure de sécurité qui lui ont été indiquées;
– de démontrer qu’il maitrise le vocabulaire, les symboles, les grandeurs et unités de mesure utilisées;
– d’utiliser des relations. Ces relations lui étant indiquées;
– d’effectuer un compte rendu écrit des résultats obtenus dans les travaux pratiques réalisés.

Le candidat doit indiquer les résultats de ses observations, de ses mesures et de leurs interprétations, sur une fiche qu’il remplit pendant la manipulation. L’examinateur, lui, met en place une grille d’évaluation qui va lui permettre d’évaluer les connaissances et acquis expérimentaux des élèves lors de ces manipulations.
Lorsqu’une situation ne relève d’aucune de ces disciplines, aucune connaissance en lien avec ces disciplines ne peut être exigée des candidats. Toutes les informations nécessaires devront d’ailleurs leur être fournies au préalable, dans le contenu de l’énoncé.

2 – L’évaluation par épreuve ponctuelle

Cette épreuve comporte deux parties. Une partie en mathématiques, et l’autre en physique-chimie. Les deux parties ayant la même importance.

L’épreuve de mathématiques dure une heure et est notée sur dix points.
Le sujet choisi comporte de multiples exercices, composés de questions dont la difficulté est progressive. Ces questions devant concerner la plus grande partie possible des connaissances indiquées dans le référentiel.
Les thèmes mathématiques proposés sont principalement en lien avec les domaines de connaissances les plus nécessaires pour résoudre un problème lié à la physique, la chimie, l’économie, la technologie, ainsi que la vie quotidienne.
Lorsqu’une situation ne relève d’aucune de ces disciplines, aucune connaissance en lien avec ces disciplines ne peut être exigée des candidats. Toutes les informations nécessaires devront d’ailleurs leur être fournies au préalable, dans le contenu de l’énoncé.
L’épreuve portant sur la physique-chimie dure une heure et est notée sur dix points.
Le sujet doit concerner des champs autres que ceux de la physique et de la chimie. Il est composé de deux parties.

– La première partie de cette évaluation

Un voir deux exercices rapportent une expérience ou un protocole opératoire, et cela à partir d’un texte de dix lignes au maximum, et éventuellement d’un schéma. Concernant cette expérience, plusieurs questions permettent de guider le candidat à démontrer ses connaissances acquises au cours de la formation ou de l’expérience professionnelle, ainsi qu’à organiser les observations qui lui sont fournies, en déduire une interprétation ainsi qu’utiliser ces résultats.

– La deuxième partie de cette évaluation

Il s’agit d’un exercice qui consiste dans un contexte indiqué au préalable, à mettre en œuvre de multiples grandeurs et relations ensemble.
Les questions posées à l’élève ont pour but de s’assurer que le candidat est en mesure de:

– prouver qu’il maitrise le vocabulaire, les symboles, ainsi que les grandeurs et unités qui sont utilisées;
– de montrer l’ordre de grandeur d’une valeur en tenant compte des mesures indiquées et du contexte envisagé;
– de mettre en œuvre des lois, des définitions, ainsi que des modèles pour résoudre le problème en question.

Les capacités décrites pour ces deux parties peuvent être utilisées par le candidat au sein d’un seul et même exercice.
Lorsqu’une situation ne relève d’aucune de ces disciplines, aucune connaissance en lien avec ces disciplines ne peut être exigée des candidats. Toutes les informations nécessaires devront d’ailleurs leur être fournies au préalable, dans le contenu de l’énoncé.

Les instructions supplémentaires à connaitre pour la totalité des évaluations écrites (épreuve au cours de la formation ou épreuve ponctuelle)
Chaque sujet comporte le nombre de points qui lui est affecté.
L’importance d’un sujet, tant sa longueur que son ampleur, doit permettre à l’élève de le réaliser et donc le rédiger dans le temps imparti, et cela posément.
La réglementation en vigueur définit l’utilisation des calculettes électroniques au cours d’une épreuve.

En tête de chaque sujet, les trois alinéas qui suivent doivent toujours être rappelés:

– La qualité de la rédaction et la clarté ainsi que la logique des raisonnements vont être inclus dans l’appréciation des copies, et donc dans la note finale.
– Il est permis aux candidats d’utiliser des calculatrices électroniques pendant les épreuves, sauf si une mention indique le contraire sur le sujet de l’épreuve.
– L’utilisation du formulaire officiel concernant les mathématiques est également permise aux candidats.

Pour réussir ces épreuves, il est donc important d’assimiler toutes les connaissances et compétences proposées au cours de votre formation, tant professionnelle qu’au sein de l’établissement scolaire.

Il est déconseillé de ne travailler que quelques sujets au détriment des autres, car tous les domaines sont nécessaires pour réussir les épreuves et pouvoir exercer ensuite dans de bonnes conditions, votre futur métier d’esthéticienne. Que ce métier soit exercé en tant qu’entrepreneur ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *