Claire, 40 ans, diplômée du Cap en candidat libre

Question 1: Pourrais-tu te présenter en quelques mots (prénom, âge, ville, parcours au niveau des études, raisons qui vous ont amenées à passer un Cap esthétique)
Je m’appelle Claire, j’ai 40 ans, au moment de mon CAP je vivais en Champagne Ardennes, depuis je vis en haute Savoie (cet été)
Je n’ai pas fait d’études, j’ai commencé à travailler en apprenant sur le tas le métier de monteur-copiste en imprimerie, puis après un licenciement économique, j’ai fait 2 formations en Pao et infographie. J’ai rapidement travaillé en tant que graphiste dans une imprimerie pour ordonnances médicales. Cela a duré 12 ans.
Un été j’ai eu un coup de coeur pour l’onglerie, mais pour être financée par le fongécif, j’ai choisi le cap esthétique en candidat libre. Puis ma boîte battait de l’aile et on m’a proposé en 2013 une rupture conventionnelle. ça tombait bien, mes examens approchaient, j’avais déjà commencé mes cours par correspondance et je n’étais pas prête, je ne l’ai pas eu cette année là. Puis, en accord avec pôle emploi, j’ai retenté cette année et ai réussi, j’ai aussi profité de mon fils
Photo Claire diplômée du cap esthétique
Question 2: Avec quel organisme avez-vous passé votre CAP esthétique? Etait-ce en candidat libre? 
Karis Formations, en candidat libre
Question 3: Quels sont les supports de cours que vous recommandez (livres, site internet, forum de discussion…) 
Il ne faut pas lire aveuglément toutes les discussions des forums, on lit tout et n’importe quoi. Il faut une école sérieuse, se munir du précis esthétique, et faire beaucoup de recherches personnelles.
J’ai apprécié @manucure info, mais attention beaucoup induisent en erreurs les autres, beaucoup de youtube
Et il faut faire plusieurs stages : la parfumerie comme sephora pour travailler l’oral de vente, les instituts, les enseignes comme yves rocher. Mais gare aux déceptions, ce n’est pas toujours rose, il faut bien choisir où l’on va
Question 5: Comment s’est passé votre stage (si vous en avez fait un) ? (où, secteur, durée, fonctions) 
J’ai fait un stage de 3 semaines pendant mes congés en institut spa, là ou je vis à présent, en haute savoie, pas formidable, car j’ai fait tout ce qu’aurait eu une élève de bp, mais c’était enrichissant quand même
Question 6: Etes-vous satisfaite de nos cours ? En quoi vous ont-ils aidé? 
J’ai visité tellement de sites, chacun m’ont apporté quelque chose. Les cours de Karis sont très bien, il faut toutefois comme dans toute école, bien se documenter
Question 8: Envisagez-vous un jour de créer votre propre institut de beauté? 
Oui, mais pas un institut, j’ai d’autres projets : onglerie  (avec un gel bio spécifique), extensions de cils et maquillage éphémère. Bien sûr ces projets peuvent encore évoluer, l’urgence est d’abord de trouver un emploi, puis de faire une étude de marché qui tienne la route
Question 9: Où souhaiteriez-vous travailler? 
Celui où je vis actuellement, voire la suisse. Il y a beaucoup de frontaliers chez moi
Question 10: Quel conseil donneriez-vous à une future élève? 
Il est important qu’elle s’imprègne de ses cours, qu’elle ne se décourage pas. Il faut aussi aimer ce métier, certains secteurs de la beauté ne sont pas tendres avec leurs employées

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *