MATHEMATIQUES-SCIENCES

EG2 / UG2 – MATHEMATIQUES-SCIENCES

Sous forme d’un examen écrit et affectée d’un coefficient de 2, l’épreuve de mathématiques-sciences porte sur l’ensemble des objectifs, domaines de connaissance et compétences mentionnés dans les programmes de mathématiques, de physique et de chimie du CAP.
Son objectif consiste à apprécier les savoirs et les capacités des candidats, tout en les confrontant à des situations liées à leur métier ou à la vie quotidienne. La logique et la cohérence développées pour résoudre les questions posées et justifier des résultats se voient également retenues, tout comme l’effort fourni pour présenter, oralement ou par écrit, les solutions.
Le mode d’évaluation varie en fonction du lieu de scolarité de l’élève : si ce dernier se trouve en lycée professionnel ou en centre de formation des apprentis, il devra satisfaire à un contrôle en cours d’études, tandis que dans les autres cas, il devra subir une épreuve ponctuelle.

1. Évaluation en cours d’études

Elle se situe dans la seconde moitié de la formation et se présente sous la forme de deux sessions, aux objectifs différents.

a) Première session

Notée sur 10, elle consiste en la rédaction, individuelle ou en groupe, et l’exposition orale d’une activité étroitement liée à l’enseignement de mathématiques et de sciences. Ce compte-rendu reste toutefois de longueur modeste, avec une recommandation de 3 à 4 pages, et son sujet peut s’appuyer sur les travaux ou les situations rencontrées au cours de la formation professionnelle.
Au cours de l’exposé, d’une durée maximale de 10 minutes, le candidat se voit adressé des questions sur les connaissances et compétences étroitement liées au sujet.
La note proposée porte essentiellement sur la prestation orale.

b) Deuxième session

Notée sur 20, elle comporte deux parties, l’une réservée aux mathématiques, l’autre aux sciences.
Ouvrant droit à 10 points, l’examen de mathématiques dure 1 heure et se trouve en général découpé en 2 ou 3 thématiques, proposant chacune un ou plusieurs exercices de difficulté croissante. Il couvre l’ensemble du programme de la formation.
Dotée de 10 points également, l’épreuve de physique et de chimie demande la réalisation de différents travaux pratiques et la présentation orale des résultats de ces derniers. Elle s’étale sur 1 heure et sa méthode d’évaluation se voit conçue comme un sondage des compétences réclamées, avec un barème de 7 points pour les expériences et de 3 points pour l’expression en public.

2. Évaluation lors d’épreuve ponctuelle

L’épreuve terminale comporte alors deux parties d’égale importance : l’une consacrée aux mathématiques, l’autre aux sciences. Chaque partie offre 10 points et présente une durée d’une heure.
Comme dans le cadre du contrôle en cours de formation, l’évaluation liée aux mathématiques se compose de plusieurs exercices de difficulté progressive, qui portent sur une large part du programme et sont souvent en lien avec la vie quotidienne.
Celle de physique et de chimie suit une organisation différente, en se basant sur deux sessions distinctes. La première demande, à partir de la description d’une expérience, au candidat de montrer ses connaissances sur la thématique abordée et d’exploiter les résultats présentés.
La seconde propose un problème complexe nécessitant la mise en œuvre de lois, règles ou grandeurs entre elles. Elle a pour but de vérifier le vocabulaire, la maîtrise des unités et les savoirs du candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *