FRANCAIS ET HISTOIRE-GEOGRAPHIE

EG1 / UG1 – FRANCAIS ET HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Sous forme d’examens écrits et oraux et présentant un coefficient de 3, l’épreuve de français et d’histoire-géographie a pour but d’apprécier les qualités de lecture, d’analyse, d’organisation, d’argumentation et d’expression du candidat. Elle s’appuie le plus souvent sur des documents externes, tels des textes ou des iconographies.

Le mode d’évaluation varie en fonction du lieu de scolarité de l’élève. Si ce dernier se trouve dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation des apprentis, il subira un contrôle en cours d’études. Dans tous les autres cas, il se rendra à une épreuve ponctuelle.

1. Évaluation en cours d’études

Dotée de 20 points, elle s’organise sous la forme de deux sessions distinctes, situées dans la seconde moitié de la formation, même s’il est envisageable pour des raisons de praticité d’en programmer une à la fin de la première année du CAP.

a) Première session

Elle se présente en deux parties, l’une consacrée au français, l’autre à l’histoire-géographie.
L’épreuve de français, constituée de 3 séances de 40 minutes chacune et étalée sur 15 jours environ, demande d’abord au candidat de rédiger, à partir d’un texte fictionnel, un écrit qui peut en changer la forme, en représenter une suite ou en modifier le point de vue. Ensuite, à partir de nouvelles consignes, comme un didacticiel ou une grille de correction, il est demandé de modifier son travail initial à l’élève. Enfin, ce dernier finalise son projet, notamment à l’aide d’un traitement de texte informatique.

En histoire-géographie, le candidat présente un dossier par oral, comprenant de 3 à 4 documents variés. L’épreuve a pour objectif la réalisation d’une brève analyse à partir des problématiques soulevées par la documentation, qui porte sur l’un des thèmes majeurs du programme de l’année en histoire ou en géographie (en alternance). L’exposé dure environ 5 minutes et se voit suivi de questions sur les connaissances associées.

b) Deuxième session

Elle se compose également de deux parties.
La première, consacrée au français, dure 1 heure et 30 minutes. Elle demande au candidat de répondre par écrit à des questions de vocabulaire et de compréhension sur un texte fictionnel, puis d’effectuer une rédaction de quinze à vingt lignes encadrée dans la forme.
Pour l’histoire-géographie, la même épreuve qu’en première session se voit reprise, avec une alternance des matières.

2. Évaluation lors d’épreuve ponctuelle

L’examen terminal se déroule sur 2 heures et 15 minutes, sous la forme de deux parties distinctes et notée chacune sur 10 points.

En français, l’élève répond, par écrit, à plusieurs questions sur un texte de fiction, portant sur le vocabulaire et la compréhension. Il se voit ensuite demandé d’écrire une courte production de quinze à vingt lignes en lien avec son expérience professionnelle : il pourra par exemple s’agir d’une description, d’une opinion ou d’un dialogue.

Pour l’épreuve d’histoire-géographie, le candidat amène 2 dossiers de 3 pages maximum constitués de quelques documents liés aux grandes thématiques du programme, l’un à dominante historique, l’autre géographique. L’examinateur choisit l’une de ces présentations, que l’élève expose oralement pendant 5 minutes, avant de se voir interrogé sur les problématiques associées pendant environ 10 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *